Hommes et garçons
Notre partenaires
Related Tools

Garçons ayant été témoins ou victimes de violences au foyer

Dernière modification: October 30, 2010

Ce contenu est disponible dans

Les options
Les options

Pourquoi est-il important de travailler avec les garçons (et les filles) qui ont été témoins et/ou victimes de violences ?

  • Les garçons qui ont été témoins ou victimes de violences risquent davantage d’adopter par la suite des attitudes favorables à la violence et d’être eux-mêmes violents (International Center for Research on Women and Instituto Promundo, 2011; ICDDR, UNFPA, Partners 4 Prevention and Change Project, 2011; Johnson et. al, 2008)
  • Chez les femmes, certaines données indiquent l’existence d’une relation entre l’abus sexuel subi dans l’enfance ou l’adolescence et la victimisation à l’âge adulte (Krug et al. 2002).

Interventions prometteuses avec les garçons et les filles témoins et/ou victimes de violences

Youth Relationships Project / Fourth R [Projet des relations entre les jeunes / Le 4e R] (Ministère de l’éducation de l’Ontario, Canada)

Le Youth Relationship Project est un programme à base communautaire conçu pour aider les jeunes à haut risque de commettre des actes de violence sur rendez-vous (ou de violence domestique plus tard) à comprendre comment le mésusage du pouvoir peut aboutir à la violence dans les relations et à tenir compte de cette compréhension pour améliorer leurs relations. Lancé en 1993, ce projet dessert des jeunes de 14 à 17 ans qui ont connu des incidents de violence dans leur famille.

Le programme du projet s’étend sur 18 sessions et son manuel contient des informations, des exercices de renforcement des capacités et aptitudes et des activités communautaires qui visent à faire adopter des comportements positifs dans les rapports de fréquentation entre les jeunes et dans leurs interactions personnelles. Les sessions portent sur le pouvoir et la violence dans les relations, le viol sur rendez-vous, le sexisme, les médias et le sexisme; elles donnent également des conseils pratiques sur les façons de réagir au sexisme et à la violence à l’égard des femmes. Les participants acquièrent de nouvelles aptitudes en matière de communication et de résolution des conflits, et s’exercent à les mettre en pratique pour résoudre des problèmes hypothétiques. Le manuel comprend des exercices, des matériels à reproduire et à distribuer aux participants, des formulaires et des techniques de formation et de renforcement de groupes.

Une étude de l’intervention a été menée avec 158 jeunes de 14 à 16 ans ayant des antécédents de maltraitance qui ont été répartis en deux groupes randomisés, l’un bénéficiant de l’intervention et l’autre étant un groupe témoin ne recevant pas de traitement. Des mesures ont été effectuées tous les deux mois sur les points suivants : maltraitance et victimisation des partenaires de fréquentation, troubles émotifs et aptitudes aux relations saines. L’intervention consistait en une éducation sur les relations saines et abusives et sur la résolution des conflits et les communications, ainsi qu’en des actions sociales. L’analyse des courbes de croissance a révélé que l’intervention était efficace dans le temps pour réduire l’incidence des abus physiques et émotionnels et les symptômes de troubles émotifs (Wolfe et al., 2003). Ce programme peut être dispensé dans un cadre scolaire ou communautaire.

Le Youth Relationship Project a été développé et actualisé il y a quelques années pour l’inscrire dans le cadre du programme standard d’enseignement de la santé en classe de 9e (pour l’Ontario et la plupart des provinces canadiennes) et s’appelle aujourd’hui le 4e R. La page web de cette initiative indique la gamme des programmes d’enseignement des différentes classes/groupes d’âge.  Tous ces programmes sont disponibles en anglais et peuvent être commandés. Voir l’étdude de cas.

Eighteen and Under [Dix-huit ans et moins] (Royaume-Uni). Ce programme travaille avec les jeunes pour déterminer leurs besoins et pour leur apporter les moyens de s’autonomiser et de surmonter leurs expériences traumatiques.  Il offre les services suivants :

  • Une ligne téléphonique d’aide;
  • Un soutien en personne pour les jeunes, garçons et filles, de 18 ans et moins qui ont subi des abus physiques, sexuels ou émotionnels;
  • Une formation pour d’autres organismes que des jeunes ont informés d’actes de maltraitance et de violence.

Pour en savoir plus sur l’initiative, voir le site web.

 

Outils disponibles pour le travail avec les garçons et les filles qui ont été témoins ou victimes de violence

Youth relationships manual: A group approach with adolescents for the prevention of woman abuse and the promotion of healthy relationships [Manuel de relations entre jeunes: Approche de groupe avec des adolescents pour la prévention de la maltraitance des femmes et la promotion de relations saines]. (Sage Publications). Produit par Wolfe, D.A., Wekerle, C., Gough, R., et al., ce manuel articulé en 18 sessions apporte des connaissances théoriques et pratiques sur l’action sociale visant à éliminer la violence. On trouvera sur Google Livres un aperçu de cet ouvrage en langue anglaise, qui est disponible auprès de toutes les librairies en ligne.

Fourth R Curricula [Cursus du 4ème R] (Ministère de l’éducation de l’Ontario, Canada). Le cursus dit du 4ème R est un programme global destiné à être dispensé en milieu scolaire et à impliquer les élèves, les enseignants, les parents et la communauté pour réduire la violence et les comportements à risque.  Il peut être enseigné au même titre que la lecture, l’écriture et l’arithmétique (dits « les trois R » en anglais, à savoir Reading, (w)Riting, (a)Rithmetic) d’où son nom de 4ème R (Relations). Ce cursus comprend des leçons visant à l’obtention des résultats prévus par le ministère de l’Éducation de l’Ontario pour les classes de 8ème et de 9ème pour l’éducation sanitaire et les classes de la 9ème à la 12ème pour l’anglais (ainsi que l’obtention de résultats d’autres cours et classes dans les autres provinces). Dispensé en salle de classe, il applique une approche thématique pour réduire les comportements à risque, notamment :

· La violence/les brutalités/le harcèlement

· Les comportements sexuels à risque

· L’usage de drogues

Tous les cursus sont en vente dans le site web.