QUITTER LE SITE

Définition claire et précise des mutilations gébitales féminines

Classification

Toute législation doit indiquer que les MGF constituent un acte de violence physique, portant atteinte à l'intégrité corporelle de la personne. Elle doit clairement préciser les différents types de MGF, à savoir :

  • Type I : Ablation partielle ou totale du clitoris et/ou du prépuce (clitoridectomie).
  • Type II : Ablation partielle ou totale du clitoris et des petites lèvres, avec ou sans excision des grandes lèvres (excision).
  • Type III : Rétrécissement de l’orifice vaginal avec recouvrement par l’ablation et l’accolement des petites lèvres et/ou des grandes lèvres, avec ou sans excision du clitoris (infibulation et réinfibulation).
  • Type IV : Toutes les autres interventions nocives pratiquées sur les organes génitaux féminins à des fins non thérapeutiques, telles que la ponction, le percement, l’incision, la scarification, la cautérisation ou le fait d’introduire des substances nocives dans le vagin.

Voir : Éliminer les mutilations sexuelles féminines – Déclaration interinstitutions, HCDH, OMS, ONUSIDA, PNUD, UNCEA, UNESCO, UNFPA, UNHCR, UNICEF, UNIFEM, publié par l’OMS, 2008.

Sujet suivant   Outils