QUITTER LE SITE

Médiation ou solutions alternatives d’aide à la résolution des conflits

La loi doit interdire expressément à la police de proposer aux parties une médiation ou tout autre service d’aide à la résolution du conflit. Les policiers ne doivent pas essayer d’améliorer les relations au sein de la famille en proposant ce type de services ou en intervenant comme médiateurs dans le conflit. Voir le Manuel ONU, 3.9.1. Voir aussi le paragraphe sur la médiation ou les solutions alternatives d’aide à la résolution des conflits dans la section sur les obligations des autorités judiciaires.