QUITTER LE SITE

Éducation aux droits fondamentaux, lignes d’urgence et centres de crise

  • Toute mesure législative relative à la violence à l’égard des femmes devrait contenir des dispositions sur l’éducation des femmes quant aux options qui s’offrent à elles et à leurs droits en tant que victimes de violences. Cette éducation est souvent incluse, avec l’aide psychologique, dans les programmes des foyers accueillant les victimes, des centres médicaux fournissant les soins ou des centres polyvalents. 
    • La loi devrait prévoir une permanence téléphonique gratuite disponible 24 heures sur 24, accessible de n’importe quel lieu, et employant des personnels formés à ce travail de conseiller pour les victimes de la violence. Voir : Crisis Centers and Hotlines (Centres de crise et permanences téléphoniques), StopVAW, The Advocates for Human Rights.
    • La loi devrait prévoir la création d’un centre de crise pour 50 000 habitants, employant un personnel spécialement formé qui puisse fournir à toutes les plaignantes/survivantes l’assistance dont elles ont besoin, des conseils juridiques et un appui psychologique de crise, y compris des services spécialisés pour les catégories particulièrement vulnérables. Voir : Manuel de législation de l’ONU, 3.6.1 ; et Crisis Centers and Hotlines (Centres de crise et permanences téléphoniques), StopVAW, The Advocates for Human Rights.
      • En Italie, la Loi nº 38/2009 (en italien) a alloué 1 million d’euros à la « permanence téléphonique nationale pour les victimes de persécutions » qui est disponible 24 heures sur 24 pour fournir un appui psychologique et des conseils juridiques et dotée d’un personnel compétent, lequel peut appeler la police en cas d’urgence (articles 12, 13).
      • Au Japon, la Loi sur la prévention de la violence conjugale et la protection des victimes (en anglais) prévoit la création de Centres de conseils et d’appui aux victimes de violences conjugales qui conseillent celles-ci, les orientent vers les services compétents, organisent leur mise en sécurité d’urgence, les guident vers l’autosuffisance et leur fournissent des informations sur les foyers d’accueil et sur le système des ordonnances de protection.

Sujet suivant   Autonomisation économique

 Sujet précédent Foyers d’accueil