QUITTER LE SITE

Élaboration d’une stratégie de plaidoyer

Il faut savoir être à la fois logique et flexible pour aboutir au résultat recherché. Les discussions en amont avec les parties prenantes et les membres de la coalition au sujet des objectifs contribuent aux efforts de plaidoyer et aident le groupe à articuler ces objectifs. Les défenseurs des droits doivent:

  • définir clairement les objectifs, les revendications et la cible (qui a le pouvoir de faire que les choses changent),
  • organiser des actions visant à réaliser les objectifs et à tendre vers le but final,
  • planifier l’action et le calendrier, tout en admettant que le plan peut devoir être modifié à chaque étape, selon les résultats et le feed-back.

Ces objectifs doivent être SMART :

  • Simples ;
  • Mesurables ;
  • Appropriés ;
  • Réalistes ;
  • Temporellement circonscrits.

(Voir : Amnesty International, Pour que les droits deviennent réalité – Agir pour mettre fin à la violence contre les femmes, p. 15, 2004)

 

Problèmes stratégiques auxquels il faudra trouver une solution
 Les défenseurs des droits des femmes devraient répondre aux questions suivantes lorsque les objectifs du plaidoyer supposent l’adoption d’une nouvelle loi protégeant les femmes et les filles contre la violence. La connaissance des obligations légales du pays facilitera l’argumentation en faveur de la réforme de la justice.

  • L’État a-t-il signé des traités internationaux sur la question ? Ces traités ont-ils prévu des mécanismes de suivi ?
  • Existe-t-il des textes indiquant la ligne d’orientation de l’État sur la question (dans le cadre d’un plan national) ?
  • Des organes de l’État assurent-ils le suivi de cette question ? Si la réponse est non, la chose serait-elle possible ?
  • Des membres du parlement sont-ils intéressés par cette question ? Un comité ou un sous-comité parlementaire a-t-il été chargé d’étudier la question ?
  • Y a-t-il des responsables de l’État intéressés par cette question ? Un ministère ou un département quelconque a-t-il été chargé de l’étudier ?
  • Les partis politiques ont-ils pris position sur cette question ?
  • Comment peut-on approcher les décideurs ? Existe-t-il des mécanismes officiels permettant de les approcher ? Ou bien des mécanismes informels ?
  • Par qui ou par quoi la politique de l’État peut-elle être influencée (des entreprises, d’autres pays, des institutions financières) ?
  • Les médias ont-ils leur mot à dire sur la question ? Lequel est le plus lu ou écouté ? Certains journalistes en particulier couvrent-ils le sujet ? Les médias seront-ils intéressés ?
  • Quel est le poids de l’opinion publique dans le processus politique ? Le travail sur la question permettra-t-il de renforcer le rôle de l’opinion dans les décisions concernant les politiques à suivre ?
  • Certaines personnes sont-elles bien placées pour porter le message (des universitaires, des retraités de la fonction publique, des chefs religieux ou des dirigeants communautaires) ?

Voir : Global Rights, Legislative Advocacy Resource Guide:  Promoting Human Rights in Bosnia and Herzegovina (Guide des ressources pour une action de plaidoyer en vue d’une réforme législative : la promotion des droits de l’homme en Bosnie-Herzégovine), p. 11-12, 2005

 

Articuler la stratégie
Il incombe aux défenseurs des droits d’articuler clairement les deux stratégies, interne et externe. La stratégie interne, qui s’adresse aux personnes à l’intérieur du système parlementaire, utilise des arguments élaborés à partir de ceux qui sont favorables – ou non – à l’objectif recherché. La stratégie externe vise les personnes extérieures au système législatif mais susceptibles d’influencer celles qui se trouvent à l’intérieur.

  • Stratégie interne : elle a pour but d’influencer directement les décideurs
    • Qui est concerné ?
      • Quels seront les bénéficiaires quand les objectifs seront atteints ?
      • Pourquoi ces personnes seront-elles bénéficiaires ?
    • Quels sont vos alliés ?
      • Quels sont les groupes organisés qui seront bénéficiaires ?
      • De quelle influence peuvent-ils se prévaloir que vous n’exercez pas ?
      • Ces alliés peuvent-ils défendre vos objectifs, assurer un soutien financier et/ou diffuser le message ?
    • Quels sont vos adversaires ?
      • Qui s’opposera à vos objectifs ?
      • Existe-t-il des groupes organisés d’opposants ?
      • Pourquoi s’opposent-ils à vos objectifs ?
      • Quels sont leurs arguments ?
  • Stratégie externe : elle est axée sur la sensibilisation du public et la mobilisation de ceux qui se trouvent à l’extérieur du système législatif mais peuvent influencer les décideurs.
    • Qui est concerné ?
    • Quels sont vos alliés ?
    • Quels sont vos adversaires ?

(Voir : Women, Law & Development International et Human Rights Watch, Women’s Human Rights Step by Step (Les droits fondamentaux des femmes étape par étape), 1997)

Sujet suivant   Direction et organisation

 Sujet précédent Les facteurs contribuant au succès